S’engager et dire la vérité en amour : OUI mais avec TACT !

Tout est une question d’équilibre : ils est très difficile de réprimer ses émotions toute la journée au boulot et de devenir aimable en rejoignant son compagnon !

Il est toujours plus simple de se renfermer sur soi que d’apprendre à gérer ses émotions … la dernière chose dont nous avons envie en rentrant chez nous le soir c’est de repenser à la rude journée de travail en rentrant chez soi … cependant si on ne prend pas le temps d’exprimer ce ressenti et de laisser parler : colère, souffrance, ou peur de s’exprimer … nous finissons par réprimer ces emotions en bloc.

Qu’est ce qui en pâtit : l’amour que nous éprouvons pour notre conjoint : réprimé au même titre que nos émotions négatives !

Nous avons tous besoin d’un dialogue intérieur et d’être seul, ils est emportant de ne pas s’en servir de prétexte pour nier nos émotions.

Partager ses émotions est quelque chose de difficile, car souvent douloureux pour vous : c’est normal !

Il est souvent tentant de préférer dire un petit mensonge sans conséquences sur le moment … mais sur le long terme : tout mensonge se paye. Il est immensément plus facile de faire l’autruche : fermer les yeux et essayer de ne plus y penser.

Peu importe votre capacité à maintenir les apparences, mentir aux autres ou vous mentir à vous même, les sentiments refoulés impactent votre personnalité et votre quotidien :

  1. Vous devenez apathique, et vous risquez de percevoir moins bien les émotions positives,
  2. Vous réagissez parfois de manière excessive face à certaines circonstances,
  3. Vous pouvez ressentir des tensions physiques à l’origine d’accidents ou de problèmes de santé.

Sortir du mensonge ou du refoulement par la vérité : la seule porte de sortie !

Mensonge et Refoulement ont sur le long terme un effet dévastateur. Dire toute la vérité c’est savoir admettre ses doutes et ses peurs (alors qu’on préfère tous avoir des certitudes, c’est plus rassurant). Assumer sa culpabilité, c’est prendre conscience qu’on a une part de responsabilité d’avoir fait du tort ou fait souffrir quelqu’un.

Accepter de regarder la vérité en face c’est savoir parler de ce qu’on ressent lorsqu’on préfèrerai faire la tête, c’est savoir demander de l’aide au lieu de dire « tout va bien » (et de s’en tenir aux apparences), c’est aussi reconnaitre ses erreurs alors qu’on préfèrerait dire que c’est la faute d’un tiers, ou partager et assumer ses peines et ses blessures au lieu de les oublier (en les refoulant).

Partager ses émotions (positives ou négatives) ne signifie pas que vous pouvez vous permettre de déverser toute votre négativité sur ceux qui vous aiment … c’est tout le contraire !

Vous êtes en couple : 2 actions pour arrêter de souffrir de l’effet miroir !

Les autres sont notre plus grande richesse … c’est à leur contact que l’on parvient à grandir. Si un de vos parents, de vos enfants ou votre partenaire évoque des émotions qui cous mettent mal à l’aise, vous contrarient, vous irritent : posez vous les bonnes questions !

Si vous résistez (vous êtes irrité ou vous vous vexez) d’une émotion qu’exprime votre conjoint, c’est certainement car par effet miroir il s’agit d’un sentiment que vous avez vous même réprimé

Par effet miroir la personne avec qui vous interagissez met en évidence une émotion que vous avez vous même réprimé. C’est parce que vous y avez résisté que vous faites de même quand quelqu’un d’autre le manifeste.

  1. Assumez la responsabilité de vos émotions : plutôt que de les réprimer, exprimez-les
  2. Apprenez à lire en vous même lorsqu’un proche manifeste un ressenti qui vous irrite … apprenez à vous demander si il n’est pas entrain d’exprimer ce que vous refusez de ressentir ou de voir en vous même.

Découvrez dans le prochain article comment vous relever après une rupture : Les 5 étapes à franchir après une rupture amoureuse 

Series Navigation<< Du chagrin d’amour à la dépression amoureuse : Causes et Symptomes !Qu’avez vous fait VOUS aujourd’hui ? (après une déception amoureuse ou une rupture) >>
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments